Défi Innovation Estrie » Afficher sur l'accueil » Blogue d'innovation » Management de l'innovation » L’amélioration continue en 10 principes

L’amélioration continue en 10 principes

Bannière_Web_MyriamQuenneville2017Pratiquer l’amélioration continue de façon stratégique et structurée permet d’améliorer les processus et les produits existants, d’amener plus loin les innovations et d’obtenir un impact global plus grand. Pour vous aider à implanter l’amélioration continue dans votre entreprise, nous vous partageons 10 principes retenus lors de notre dernier Mardi de l’innovation!

  1. 1. L’amélioration continue, c’est avant tout une question de cultureCulture-amelioration-continue

Selon le ministère de le l’Économie, de la Science et de l’Innovation, l’amélioration continue est un « état d’esprit qui fait que chaque personne pense et pose des gestes en vue d’améliorer son quotidien. C’est donc un réflexe de se remettre en question et de revoir ses façons de faire. » Cet état d’esprit s’acquière en grande partie grâce aux valeurs véhiculées dans l’entreprise, à partir desquelles se développe la culture.

  1. 2. On n’améliore pas seulement les processus, on améliore les humains

Nous ne cessons de le répéter : ce ne sont pas les machines qui innovent, mais bien les humains! Pour cette raison, l’amélioration continue ne peut prendre forme si l’on n’investit guère dans le personnel. Offrez donc de la formation aux employés et permettez-leur de développer leurs compétences.

  1. Employes-avantages-amelioration3. Les employés doivent aussi avoir quelque chose à gagner

    Tout le monde cherche à améliorer son sort. L’amélioration de l’entreprise ou des méthodes de travail a sans aucun doute un impact positif sur le quotidien des employés. Vous devez pouvoir répondre à la question What’s in it for them?, mais surtout, vous devez savoir leur communiquer les avantages qu’ils en tireront.

  1. 4. L’amélioration continue demande un savoir-faire, un savoir-être et un savoir-réfléchir

Le savoir-faire, c’est de bien contrôler ses procédés/processus, de façon à répéter toutes les opérations avec les mêmes standards de qualité. Le savoir-être demande d’écouter, de communiquer et de laisser de côté son ego. Enfin, le savoir-réfléchir implique de pouvoir explorer plusieurs solutions avant d’en choisir une et de prendre le temps d’analyser (par exemple à l’aide de la loi de Pareto).

  1. 5. Pour instaurer une culture d’amélioration continue, la direction doit s’impliquer personnellement

Les dirigeants doivent appuyer leurs intentions avec des actions concrètes : faire des tours d’usine fréquemment, prendre le temps de parler à leur gens, mais surtout, se commettre en leur fournissant les moyens adéquats (ressources matérielles, temps, etc.) afin de rendre possibles les projets d’amélioration continue.

  1. 6. L’amélioration continue, ce n’est jamais finiamelioration-continue-rigueur

L’entreprise doit se donner les moyens pour que l’engouement envers l’amélioration continue se maintienne dans le temps. Dans tout projet d’amélioration, le plus difficile, c’est la rigueur. Les entreprises qui sont capables de rigueur et d’efforts continues sont celles qui se démarquent mondialement. Gardez vos objectifs en tête et ne vous laissez pas distraire par « la saveur du mois ».

  1. 7. On ne doit pas chercher la meilleure idée, mais générer le plus d’idées possibles

Quand vous réussissez à opérer un réel changement de culture orientée vers l’amélioration continue, vous entraînez un effet de masse. Plutôt qu’une petite poignée d’individus proposent des solutions, c’est l’ensemble des employés qui contribue. Chez Toyota, on dit que chaque employé génère 100 idées par année! Avec un si grand nombre d’idées, vous avez bien plus de chances de trouver LA bonne solution.

  1. 8. On ne peut pas tout mesurer

Certaines améliorations apportées dans une entreprise ont des impacts indirects, difficiles à mesurer de façon isolée. Par exemple, il semble évident que la propreté et la beauté des lieux créeront une meilleure ambiance de travail et une meilleure image de votre entreprise. Mais calculer le payback de ces investissements vous coûtera cher. Dans certaines situations, la démonstration de la preuve n’est peut-être pas nécessaire.

  1. mesure-simple-amelioration9. Keep it simple!

Les outils que vous instaurerez pour mesurer les retombées de vos améliorations ou pour en assurer le suivi, par exemple des graphiques ou tableaux, doivent être simples et faciles à comprendre en un coup d’œil. Le plus important, c’est que les employés les comprennent et sachent les utiliser.

  1. 10. La mobilisation des employés passe par la reconnaissance

Un des facteurs qui contribue le plus à établir un moral élevé chez les employés est l’appréciation de la part des dirigeants face au travail accompli. Si certaines compagnies offrent des avantages extravagants comme des voyages dans le Sud ou des salles de jeux au bureau, sachez que les petits gestes sincères font bien souvent l’affaire : demander l’avis des employés, des félicitations du grand patron, des remerciements à la fin d’une dure journée, etc.

Vous souhaitez obtenir plus de conseils afin d’aller plus loin en amélioration continue? Contactez-nous et il nous fera plaisir de répondre à toutes vos questions!


Source images:
Designed by Freepik
Designed by Freepik
Designed by Freepik
Designed by Freepik

Partager :  
  |
 

Laisser un commentaire

© 2010 Défi Innovation Estrie. Tous droits réservés