Défi Innovation Estrie » Blogue d'innovation » Management de l'innovation » Les TIC: incontournables pour les entreprises innovantes

Les TIC: incontournables pour les entreprises innovantes

Par Christine Poulin, Sherbrooke Innopole

L’innovation est aujourd’hui devenue une nécessité doublée d’un défi pour les entreprises souhaitant performer et se démarquer de la compétition. En ce sens, l’utilisation des technologies de l’information et des communications (TIC) est maintenant indispensable, comme le fait valoir le CEFRIO dans sa récente étude sur l’indice de l’innovation par les TIC.

Les résultats de cette enquête ont été présentés par Claire Bourget, directrice du marketing au CEFRIO, au déjeuner du GATE du mois de février, appuyés par les témoignages de deux entreprises de la région, Portes Lemieux et Cascades. Tous ont apporté des réponses aux questions : Quels sont les facteurs-clé qui permettraient à une entreprise de devenir innovante? Et quels rôles pourraient y jouer les TIC?

Gilles Charron, directeur général du Centre de productique intégrée du Québec inc., Guillaume Gonthier, ingénieur. et chargé de projets chez Portes Lemieux, Andrée Lavoie-directrice du Centre de la Technologie de l’information chez Cascades, Claire Bourget, directrice du Marketing au CEFRIO, Pierre Bélanger, président du CA de la Maison régionale de l’industrie, Jacques Vidal, directeur – Stratégie et innovation et adjoint au directeur général chez Sherbrooke Innopole

L’étude a fait ressortir plusieurs points à favoriser, notamment, le fait d’utiliser les TIC de façon intensive. En effet, on constate par l’échantillon de 2500 entreprises canadiennes interviewées, que plus une organisation fait une utilisation intensive des TIC, plus elle est innovante – on parle autant d’innovation de produits, de procédé, de commercialisation que d’innovation organisationnelle. Il ne s’agit donc pas seulement de se doter d’une nouvelle technologie ou infrastructure, mais d’en combiner plusieurs, (suites bureautiques, progiciels de gestion, intranet, outils de cyberconférence, plateforme de collaboration, logiciels de gestion de projets, réseaux sociaux, logiciels d’analyse Web, logiciels d’analyse prédictive, courriel, applications mobiles, etc.) et surtout, de les utiliser!

Les avantages de l’utilisation intense des TIC sont nombreux pour les entreprises:

  • Les communications et les échanges d’information à l’interne comme à l’externe sont amplifiés – idées nouvelles, coordination facilitée;
  • La taille des marchés s’accroît –nouveaux clients, augmentation des ventes, plus grand territoire desservi;
  • Les contenus sont enrichis et diversifiés – information complémentaire en ligne, service électronique à distance, etc.;
  • Effet significatif sur l’espace, le temps et la matérialité – les TIC permettent aux activités délocalisées de rester coordonnées avec les autres, d’avoir accès à l’information de façon instantanée et de soutenir les activités de production en mode continu.

Évidemment, les TIC ne constituent pas le seul facteur-clé de l’innovation pour une entreprise.L’étude du CEFRIO fait ressortir quatre autres variables qui influencent de façon positive l’intensité d’innovation :

  • Les modifications significatives à l’organisation – capacité à adapter les manières de fonctionner (centralisation/décentralisation, fournisseurs externes, travail à distance, etc.);
  • La présence d’équipes multidisciplinaires – rassembler des ressources de différents départements pour qu’elles travaillent ensemble;
  • L’acquisition de nouvelles expertises – démarches faites pour obtenir de nouveaux savoir-faire et de nouvelles compétences;
  • La culture d’expérimentation – encourager les idées créatrices individuelles, temps et financement donnés pour développer de nouvelles idées, reconnaissance pour les idées et les efforts individuels, etc.

Au Québec, le portrait de l’innovation fait ressortir que les entreprises misent davantage sur l’optimisation d’équipements, et utilisent de façon moins intensive les TIC par rapport au reste du Canada, ce qui aurait pour effet de baisser notre indice provincial d’innovation.

Pour appuyer les résultats de la recherche du CEFRIO, deux entreprises estriennes ont accepté de témoigner de l’importance des TIC dans leur milieu.

Les TIC chez Portes Lemieuxportes-lemieux

Guillaume Gonthier, ingénieur et chargé de projet chez Portes Lemieux, a expliqué qu’en 2006, l’organisation effectuait un important virage technologique pour contrer la crise économique. Dans le cadre de ce virage, l’entreprise a décidé de miser sur l’innovation par les TIC.

Portes Lemieux a d’abord investi dans un logiciel de soumissions, conçu à l’interne par son équipe en R&D. Ce logiciel permet maintenant à leurs revendeurs de procéder eux-mêmes à la configuration du produit demandé par le client, par le biais d’une banque de données contenant tous les designs, matériaux et motifs de porte. L’intégration de ce nouveau logiciel convivial a été bénéfique – Réduction des délais  avantage compétitif majeur  fidélisation des revendeurs due à la nouvelle interface facile et pratique.

Ce nouvel élément, combiné au progiciel de gestion intégré (SAP), a également simplifié considérablement les tâches organisationnelles  entrées des commandes, ventes, service à la clientèle, unification du langage entre les divers départements etc.)

Tout ceci a mené Portes Lemieux à automatiser sa production, avec la collaboration du Centre de productique intégrée du Québec inc, ce qui a eu un impact important du rendement de l’entreprise – Élimination de la transcription de donnée (moins d’erreur), diminution du temps d’ajustement des machines – optimisation du rendement de la matière première, réduction des délais de livraison, standardisation de produits complexes.

cascades

Recette secrète de Cascades

Andrée Lavoie, directrice du Centre de la Technologie de l’information chez Cascades, a comparé la gestion des TIC à une recette secrète dont elle a accepté de nous dévoiler les ingrédients.

Selon Madame Lavoie, l’ingrédient de base se situe au niveau de la direction, pour qui les TIC sont souvent choses bien abstraites. Le plus important est que la direction fasse part de ses besoins au gestionnaire des TIC, afin que celui-ci suggère les bons outils à intégrer pour l’entreprise.

Madame Lavoie a également insisté sur d’autres ingrédients primordiaux pour la gestion des TIC et la culture d’innovation chez Cascades :

  • Des valeurs d’entreprise qui prônent – ex : communication, initiative, capacité d’adaptation, autonomie;
  • La rigueur en gestion de projet, impératrice pour réussir la mise en place d’une solution intégrée;
  • Une approche agile qui favorise les suivis quotidiens entre départements durant toutes les étapes du projet (de la planification jusqu’au post mortem) et qui permet de planifier les activités par période mensuelle.
  • Le travail en équipes multidisciplinaires – tirer profit des expériences et connaissances des autres départements

Voilà qui donne à réfléchir…Et vous, quelle place faites-vous aux TIC dans votre entreprise?

 

Partager :  
  |
 

Un commentaire sur « Les TIC: incontournables pour les entreprises innovantes »

  1. L »afrique en generale et surtout l’afrique centrale est tres en retard et hesite meme de se lancer entierement dans les ntic pour innover plus

Laisser un commentaire

© 2010 Défi Innovation Estrie. Tous droits réservés