Défi Innovation Estrie » Actualités » Nintendo freinerait-elle l’innovation?

Nintendo freinerait-elle l’innovation?

Dans un article que nous avons publié en début de semaine nous nous demandions comment se fait-il que plusieurs entreprises établies passent à côté d’innovations radicales. Voici qu’un autre de nos collaborateurs, Charles-Albert Ramsay, soulève cette question en analysant cette fois le cas d’une entreprise pourtant reconnue pour ses innovations: Nintendo. Selon lui, l’entreprise laisse présentement filer une importante opportunité d’innovation… mais pourquoi ? Bonne lecture!

L’identité corporative du géant du jeu vidéo Nintendo peut-elle devenir un frein à l’innovation de l’entreprise?

Innovation, Nintendo, WiiDe plus en plus de connaisseurs se plaignent que la console Wii pourrait servir à bien plus que des jeux vidéos, mais l’entreprise refuse de changer sa mission pour inclure le divertissement au sens large. Si Nintendo a dit « oui » à Netflix, c’est toujours « non » pour des centaines d’autres applications, comme Tou.tv de la Société Radio-Canada.

Nintendo, frein à l’innovation? L’affirmation peut sembler grossière. On parle de l’entreprise qui a dominé l’industrie du jeu vidéo dans les années 1980 avec la console NES, l’über-personnage Super Mario et l’appareil portatif Game Boy.

Non seulement ce sont des innovations radicales en soi, mais ce sont devenus des icônes du marketing, de la culture et du design. De plus, Nintendo a permis de faire un rare pont entre les sociétés occidentales et orientales. Les enfants d’ici ont joué aux mêmes jeux que ceux d’ailleurs. C’est un exploit en soi.

Par ailleurs, Nintendo a refait le coup au tournant du millénaire en créant la console Wii, vendue à plus de 75 millions d’exemplaires de par le monde. La console applique les mouvements du corps aux jeux vidéos, réinvente le genre, sans fils. Innovations d’ingénierie, mais aussi pour les développeurs de jeux qui sont dorénavant libérés des contraintes de la « manette » traditionnelle.

Bon, Nintendo sait innover. Mais pourquoi son identité serait devenue un frein?

Contrairement à d’autres sociétés japonaises, comme Hitachi, Sony ou Toshiba, Nintendo n’est pas un conglomérat, intéressé à diversifier ses activités. Nintendo a échoué à cette stratégie dans les années 1950 et a depuis concentré ses efforts sur les jouets et les jeux.

Cette identité de société de jeu est si forte, selon le site britannique Electric Pig, que Nintendo refuse maintenant d’ouvrir sa console Wii à des applications de divertissement comme les films et l’Internet.

Bien sûr, la Wii est dotée d’un fureteur Opera. Mais Nintendo refuse de mettre à jour le module flash 6. Impossible de visionner la plupart des sites de télé web comme Tou.tv, qui fonctionnent seulement avec flash 10.

Et Nintendo refuse de permettre la création de « canaux » personnalisés sur le tableau de bord de la Wii. Le genre de « canaux » que Nintendo crée pour les applications photo, météo ou information de la Wii.

Un homme d’affaires britannique s’est même rendu au Japon pour séduire les dirigeants de Nintendo. La réponse qu’il a reçu est désarmante d’honnêteté et de candeur typiquement japonaise: C’est une bonne idée, mais on ne le fera pas, parce qu’on est des gars de jeux. Pas de divertissement. (Je paraphrase)

Voici un extrait de l’interview qu’a accordé Joe Costello, pdg de Orb Networks, au site Electric Pig.

“He met with us, he listened to our story. He nods and says it’s really a great idea and I love what you’re doing, but it will never happen,” Costello told me this week.

“He was very even handed, and said the problem is, we’re a games company, it’s in our DNA. You’re talking about things that are entertainment oriented, and they just don’t have their head around that. I just don’t think its useful trying to have conversations with us, you’ll waste your time”.

De plus en plus de gens se demandent pourquoi les gens de Nintendo ne se rendent pas compte que la console Wii est plus qu’une console. C’est un accès internet pour la télé qui pourrait tuer l’industrie de la câblodistribution.

Mais Nintendo est une société de jeux.

Préfére-t-elle laisser ses ventes dégringoler que de réinventer son identité?

(c) 2011 Charles-Albert Ramsay

Partager :  
  |
 

Un commentaire sur « Nintendo freinerait-elle l’innovation? »

  1. Gilles dit :

    Nintendo va se faire  »rentrer dedans » de façon assez raide par Sony qui est définitivement une  »entertainment comany » (Sony musique, Sony pictures) et qui offre déja une console supérieure à la Wii car pas besoin de tenir de bidule dans ses mains. En fait, Sony devrait tout simplement acheter Nintendo, ce qui permettrait à Nintendo de rester une compagnie de jeu.

Laisser un commentaire

© 2010 Défi Innovation Estrie. Tous droits réservés