Défi Innovation Estrie » Afficher sur l'accueil » Blogue d'innovation » Management de l'innovation » Souris des villes, souris des champs

Souris des villes, souris des champs

Bannière_Web_MidorieVilleneuveChasse

ville_champsQuelles images vous viennent en tête lorsque vous pensez à l’innovation? Pour ma part, elles sont multiples : gadgets technologiques, gens d’affaires en complet-veston, réunions endiablées, quartiers d’affaires branchés… Et je parierais même que votre vision n’est pas bien loin de la mienne! Toutefois, saviez-vous que les milieux ruraux et les régions sont aussi des endroits propices à l’innovation?

Les villes : adorées et détestées

Avec les palmarès des villes les plus innovantes du monde et la naissance d’énormes centres d’innovation comme la Silicon Valley, pas surprenant que le milieu urbain soit perçu comme une terre d’innovation extrêmement fertile. Les grandes villes sont branchées, connectées, cosmopolites, ouvertes sur le monde et pleines d’habitants aux profils très différents. Or, elles sont aussi polluées, surpeuplées, individualistes et bruyantes. Malgré ces dualités, l’innovation y foisonne.

Fait intéressant : les milieux ruraux ont eux aussi de bons et de moins bons côtés. Ainsi, pourquoi l’innovation y serait-elle inexistante?

Préjugé, quand tu nous tiens! 

Au Québec, moins de 20 % de la population est rurale. Pas étonnant alors qu’il s’agisse d’un milieu méconnu et parfois incompris. Plusieurs ont d’ailleurs l’idée que les ruraux sont fortement attachés aux valeurs traditionnelles et qu’ils manqueraient donc d’habiletés créatives et innovantes.

Or, cette supposition est fausse : les collectivités rurales changent, s’adaptent, innovent et peuvent nous apprendre beaucoup. Elles font face à de nombreux problèmes (manque d’appui, longues journées de travail, exode de la population, insuffisance des ressources humaines, carences en matière d’infrastructures, marché local limité, etc.) et doivent sans cesse trouver des solutions pour pallier ces difficultés. Et lorsque l’on observe le passé, on constate qu’elles y sont parvenues avec brio.

Innover par nécessité

Historiquement, les populations rurales n’ont pas eu le choix d’innover. Elles ont dû aménager leur environnement naturel, organiser leur développement économique et planifier leur développement social. Elles se sont adaptées aux contraintes imposées par l’urbanisation des espaces, par l’industrialisation des modes de production, par la mondialisation de la société et par l’urbanisation. Un défi d’ampleur!

Pourtant, elles sont à la base de plusieurs innovations bien connues aujourd’hui : les rangs (ces routes adaptées aux territoires à faible densité), les cercles agricoles, les coopératives forestières et même les premières caisses populaires. De plus, certaines entreprises manufacturières de renommées sont nées en campagne et sont devenues d’importantes corporations internationales. C’est notamment le cas de Bombardier, Tembec et Cascades.

10978-NN5V8IL’innovation est aussi sociale

Ces exemples nous prouvent que l’innovation est un processus qui peut certes être orienté sur les technologies, mais aussi sur les pratiques et les usages sociaux. La créativité et l’innovation peuvent se produire n’importe où et dans n’importe quel domaine, du moment que les gens y mettent du cœur et qu’ils sont compétents dans ce qu’ils font.

Qui plus est, les milieux ruraux ont beaucoup à nous apprendre, notamment :

– L’importance du travail en collaboration et en communauté;
– L’importance d’encourager les talents locaux;
– L’importance de miser sur nos propres efforts.

Différents enjeux, une seule réponse

Les collectivités rurales innovent, même si les enjeux qu’elles vivent ne sont pas les mêmes que ceux des organisations des centres urbains. Elles sont des points d’équilibre précieux qui démontrent que l’essentiel pour innover, ce n’est pas nécessairement d’avoir le tout dernier modèle de iPhone, mais plutôt d’avoir de la passion, de la curiosité, du plaisir et beaucoup de motivation.

De plus, en ville ou à la campagne, l’un des éléments essentiels à l’innovation, c’est l’appui. Dieu merci, les technologies de l’information et des communications permettent d’abolir les frontières et de connecter les communautés rurales au monde entier ou, à plus petite échelle, à des organismes comme Défi Innovation Estrie, lesquels peuvent aider n’importe quelle entreprise à amorcer une démarche d’innovation.

D’ailleurs, n’oubliez jamais que l’innovation provient rarement d’une seule personne. L’important, ce n’est donc pas votre code postal, mais plutôt votre capacité à savoir bien vous entourer et à utiliser votre réseau pour accéder plus facilement aux ressources humaines, financières et technologiques qui viendront compléter vos ressources internes. Qu’en pensez-vous? Croyez-vous que l’innovation soit possible autant en ville qu’en campagne? Quels seraient les avantages et inconvénients respectifs de ces deux environnements?

Sources :
Partager :  
  |
 

Laisser un commentaire

© 2010 Défi Innovation Estrie. Tous droits réservés