Défi Innovation Estrie » Conférences en innovation » Renouveler son recrutement

Renouveler son recrutement

par Marianne Verville

Recrutement en lignePas toujours facile de trouver des candidats de qualité, surtout dans des domaines où l’innovation est mise de l’avant. La tâche peut s’avérer encore plus ardue si le poste à combler est en pénurie de main-d’œuvre. Comment faire pour attirer les candidats qui correspondent à votre culture d’entreprise et à vos besoins? C’est là que les médias sociaux peuvent venir à votre rescousse.

Savoir oser

Si vous entamez une démarche de recrutement sur les réseaux sociaux, il ne faut toutefois pas penser que c’est une solution miracle. Le Web 2.0 est complémentaire à une démarche de recrutement traditionnel. L’avantage? Il vous permet de dialoguer avec des candidats potentiels (même si ceux-ci ne cherchent pas officiellement un emploi) au lieu d’attendre qu’ils frappent à votre porte. Et plus vous serez créatif, plus vous augmenterez vos chances de trouver la perle rare.

… et doser

Ainsi, avant de vous lancer, vous devrez évaluer quelles sont vos ressources humaines et financières à cet effet. Qui va être responsable de gérer les profils de l’organisation? Allez-vous investir dans un compte « Talent » sur LinkedIn pour votre recruteur interne? Combien de temps votre équipe RH va-t-elle consacrer aux médias sociaux par rapport aux médias traditionnels? Avez-vous des comptes sur les réseaux sociaux déjà utilisés par votre entreprise que vous pourriez mettre à profit?

À chaque réseau sa cible

Quand on parle recrutement en ligne, Facebook est rarement considéré avec beaucoup d’égards. Twitter commence à faire plus d’adeptes, notamment pour rejoindre des spécialistes des communications et du marketing, mais c’est encore un phénomène marginal. En effet, selon une étude américaine publiée en février 2012 (2), seulement 1 % des recruteurs utilisent Facebook et Twitter.

Pourtant, une page Facebook peut être l’endroit idéal pour trouver des employés de type plus journaliers ou issus de la formation professionnelle. Sans compter que près de 95 % des universitaires québécois y seraient(1), ce qui n’est pas non plus à négliger!

L’inévitable LinkedIn

LinkedIn est devenu, au Québec, un quasi-incontournable quand il s’agit de recruter des professionnels, particulièrement des spécialistes des technologies de l’information, du marketing ou de la vente. C’est un outil fait pour le réseautage, alors évitez les profils impersonnels. Incitez votre personnel à s’y inscrire : chacun d’eux pourra devenir un ambassadeur et contribuer à l’amélioration de votre image d’employeur innovant.

Toutefois, il ne faut pas tout miser sur ce réseau, d’autant plus que selon Simon Hénault, fondateur de Linked Québec, on estime que de « 5 à 10 % des universitaires ont un profil LinkedIn, alors que 80 % des recruteurs y sont actifs » (1).

Sortir de la masse

D’autres options s’offrent aux entreprises qui veulent se démarquer en utilisant des canaux moins conventionnels. On peut penser à une vidéo sur YouTube ou à un compte Instagram mettant en valeur votre milieu de travail, votre culture organisationnelle, votre caractère innovant.

Pinterest, le réseau social qui vous permet d’épingler des intérêts (photo ou vidéo) sur un tableau de bord, est présentement en pleine croissance et attire de plus en plus les internautes. Pourquoi ne pas en faire une vitrine pour votre entreprise? Vous pouvez y présenter vos produits ou services, vos employés, votre environnement de travail, un portfolio de vos réalisations organisationnelles, etc. Plusieurs pistes de développement pour votre marque employeur sont proposées dans l’article « Une réflexion collective sur Pinterest! ».

Toujours pas convaincu?

Voyez comment le recrutement sur les réseaux sociaux est une question de contacts et de connexions!

Une conférence pour en savoir plus

Le Centre de formation continue du Séminaire de Sherbrooke vous invite à une conférence sur « Le recruteur de l’an 2015 – anticipation sur son nouveau rôle » le 9 mai prochain, de 8 h 30 à 11 h 30. Le formateur-conférencier, monsieur Rhéal Desjardins, PDG d’Humagine, viendra parler des tendances en ce qui a trait au futur rôle du recruteur.

Détails et inscription en ligne!


Sources :

(1) Recrutement: sortir de la masse dans les réseaux sociaux dans le Journal Metro
(2) Étude du cabinet Bullhorn intitulée « How recruiters are using social media » publiée en février 2012

Références additionnelles :

1. Quelques statistiques sur l’effet des réseaux sociaux sur le marché de l’emploi aux États-Unis
2. Comment une PME peut utiliser les réseaux sociaux pour recruter (article de France)
3. Comment les entreprises québécoises peuvent-elles profiter de Pinterest pour promouvoir leur marque

 

Partager :  
  |
 

2 commentaires sur « Renouveler son recrutement »

  1. Bonjour,

    Au-delà des sites et des réseaux sociaux connus en France pour recruter ou construire sont identité numérique, je pense aussi que Twitter va jouer un rôle important.
    Il suffit de voir le nombre d’offre d’emploi qui circule déjà sur Twitter et pas seulement pour recruter des développeur web ou des community manager.
    J’ai évoqué cette question sur mon blog :
    http://www.emploi-2-0.com/article-twitter-emploi-un-nouvel-espace-de-recrutement-103752656.html

    Je pense pour ma part que Facebook en France n’est pas prêt de trouver sa place dans le recrutement malgré toutes les applicatons existentes : Ohmyjob, Branhout, Beknown …
    http://www.emploi-2-0.com/article-votre-prochain-emploi-est-sur-facebook-98369671.html

    Des méthodes de recrutement et de recherche d’emploi encore à inventer et à adapter à la mode 2.0.

    Cordialement,

    Bernard Martinez

  2. Marianne Verville dit :

    Bonjour,

    Merci de votre commentaire! Bien entendu, la situation en France est différente de celle vécue ici au Québec (et en Estrie). Ainsi, Viadeo est nettement plus populaire que LinkedIn en France: question de contexte nord-américain j’imagine.

    Pour Twitter, je suis d’accord, il y a de plus en plus d’offres qui circulent, mais ce réseau social en soit demeure un peu la chasse gardée des gens en communication ou en informatique. Ceci dit, pour un recruteur, ça peut être un outil intéressant pour rejoindre des influenceurs d’un domaine particulier.

    Quant aux applications sur Facebook, au Québec, on est très loin de cela. Je miserais davantage sur une page Entreprise bien développée pour promouvoir la marque employeur et aller chercher des candidats intéressés par l’entreprise ou le produit.

    Bonne journée!

Laisser un commentaire

© 2010 Défi Innovation Estrie. Tous droits réservés