Défi Innovation Estrie » Actualités » La démocratisation de l’impression 3D

La démocratisation de l’impression 3D

par Pier-Ann Mathieu

L’impression tridimensionnelle existe déjà depuis quelques années : elle est utilisée dans la médecine, l’architecture et le design. Cependant, cette technique de production industrielle devient de plus en plus accessible. Quelques preuves de cela : l’ouverture d’un petit magasin, à Manhattan, qui vend des objets imprimés 3D, et le lancement de Replicator 2, une imprimante 3D de la compagnie Makerbot qui permet d’imprimer de plus gros objets (au coût de 2 199 $).

Replicator 2

L’imprimante 3D Replicator 2.

Le procédé de fabrication

L’impression tridimensionnelle a été mise au point dans les années 90 par le Massachussetts Institute of Technology (MIT). Elle consiste en la séparation d’un objet en plusieurs couches qui, lorsque reproduites par l’imprimante, créent l’effet 3D. Les matériaux disponibles aujourd’hui sont nombreux : plastique, métal, caoutchouc, polymère, etc.

Les raisons d’imprimer en 3D

L’impression 3D est très utilisée pour la fabrication de prototypes. Cela permet de tenir ses idées entre ses mains, de les comparer, de les analyser avant de les envoyer en production.

Or, avec des produits comme cette guitare acoustique imprimée tridimensionnellement, rien n’exclut la possibilité de produire des objets exclusivement grâce à l’imprimé dans un avenir rapproché, et ce, rapidement et à moindre coût!

Guitare impression 3D

Une guitare acoustique fabriquée par impression 3D.

Pour en savoir plus

Partager :  
  |
 

2 commentaires sur « La démocratisation de l’impression 3D »

  1. Et avec des appareils comme le SoliDoodle (http://www.solidoodle.com/), la 3D se démocratise encore plus, à tout juste 500$! Ça nous rappelle quand l’impression à jets d’encre est devenue abordable…

  2. Je crois que c’est incroyable ce qu’on peut faire avec une imprimante 3D. Est-ce que tout le monde va pouvoir en avoir chez eux bientôt?

Laisser un commentaire

© 2010 Défi Innovation Estrie. Tous droits réservés